Quelle est l’utilité de l’Analyse Transactionnelle et des différents Etats du Moi ?

Avez-vous le contrôle de vos émotions ? Avez-vous le contrôle  de vos décisions et de vos choix ? Pensez-vous être à l’aise dans votre milieu professionnel et êtes-vous capable de propulser cette même aise chez vos interlocuteurs ?

En tant que manager ou que dirigeant, mais aussi en tant que collaborateur, vous devez pouvoir « construire votre chemin » et faire vos choix de manière « non dépendante ». C’est une compétence centrale qu’il faut acquérir et faire grandir sans cesse.

La question étant : vis-à-vis de vos émotions, ressentis et diverses contraintes (telles que les habitudes, l’éducation ou encore la norme sociale), pensez-vous que vous êtes « libre » et dans la capacité de créer votre « propre identité » ?

Pourquoi l’analyse transactionnelle peut m’aider à être plus autonome et qu’est-ce que c’est ?

Pour définir ce qu’est l’analyse transactionnelle, faisons simple. C’est avant tout l’analyse des échanges entre deux personnes. Que cet échange soit visible ou invisible, qu’il soit verbal ou non verbal…

L’analyse transactionnelle est un outil pour tous les managers ou dirigeants qui souhaitent comprendre puis prendre le contrôle des relations dans leur équipe ainsi qu’avec leurs collaborateurs, leurs clients, leurs fournisseurs. Derrière cet outil se trouve une théorie incroyablement complète qui fût raffinée pendant 50 années avec son géniteur : Eric Berne. Cette dernière est sans arrêt en évolution puisque des spécialistes du comportement et de « l’intelligence relationnelle », l’actualise et la fournie.

Afin d’en apprendre plus sur l’analyse transactionnelle vous pouvez consulter le site officiel qui lui est consacrée : www.analysetransactionnelle.fr.

D’autre part, beaucoup de solutions existent pour effectuer cette analyse sur sois-même. Mais aujourd’hui Qwesta vous met à disposition un outil pour l’analyse transactionnelle gratuitement. C’est un questionnaire modèle sur l’analyse transactionnelle qui est entièrement personnalisable ! De plus il vous permettra de vous donné une idée de où vous vous situez.

Les Etats du Moi.

La notion la plus importante et qui est le ciment ainsi que la fondation de l’analyse transactionnelle est appelée  « les Etats du Moi ». A noter que cette dernière n’a aucun rapport à les théories de psychanalyse de Freud (qui sont le « ça », le « moi » et le « surmoi »).

Dans un premier temps, dans la théorie, il est énoncé que n’importe qui, lorsqu’il est en contact avec le monde, va employer l’un de trois regards suivants :
  • Appréhension des éléments et comparaison avec ce qu’il connait : les choses et expériences apprises, vécus auparavant, mais également l’éducations reçue, les croyances, les valeurs et normes ancrées en cette personne.
  • Vivre le moment sans rien d’autre, tel qu’il est, cette expérience n’est pas impactée par des faits passés ou des émotions.
  • Éprouver la situation en cours, celle-ci fait émerger des émotions et il y a une réponse de la personne suivant ces dernières.
C’est ce que propose l’analyse transactionnelle. Il faut réfléchir à nos actes. Ensuite c’est facile de les classer selon les points du dessus. Il y a soit une « obligation », soit c’est un acte neutre, soit il est guidé par une appétence.

Prenons un exemple de la vie quotidienne :

Vous avez envie de rester chez vous car vous n’avez pas bien dormi mais vous devez aller au travail. Il faut ici se demander ce qui prendra le dessus entre une appétence et une obligation. Aussi, il faut se demander si vous ne pouvez pas lier les deux: aller travailler sans insatisfaction, ne pas bouger de votre chez vous sans culpabilité. Etes-vous autonome lorsque vous effectuez ce choix ?

Dans la vaste théorie de l’analyse transactionnelle, ces trois comportement sont les « Etats du Moi ».

Le rapport avec votre autonomie.

Dans la vie de tous les jours, il est indispensable d’être autonome dans ses relations avec autrui. Il faut également l’être dans ses autres choix de vie. Mais pour bien guider ces choix, se situer dans l’état « Adulte » est primordial. Lorsqu’on se situe dans cet état nous sommes capable de nous adapter et faire nos choix en fonction de qui « on veut être ». Ils ne sont pas guidés par nos ressentis ou des obligations extérieures.

De façon caricaturale, si une personne se trouve régulièrement dans l’état « Enfant », elle n’est pas « libre ». En effet elle sera dépendante de ses émotions et il sera difficile pour elle de les gérer. Il se dégagera de cette personne de la colère, de la peur, des envies ou bien elle n’acceptera pas les contraintes.

A l’opposé, toujours de façon aussi caricaturale, une personne peut s’enfermer dans l’état « Parent ». Elle ne sera d’ailleurs pas « libre » non plus. Dans ce type de cas, elle est dépendante des « autres ». Elle tiendra de normes sociales (ce qui se fait et ne se fait pas par exemple), de croyances sur le monde ou d’un besoin incontrôlable d’aider les gens.

Etre autonome c’est pouvoir choisir un comportement adapté à la situation. C’est donc ne pas être « dirigé » par une réaction émotionnelle ou parentale. L’autonomie fait son apparition à partir de l’instant où l’état du moi « Adulte » me permet de faire des choix adaptés et maîtrisés.

La posture obligée pour le dirigeant ou le manager.

Les Etats du moi ne donnent pas lieu à des comportements « bons » ou « mauvais ». Chacun de ces derniers a une fonction essentielle, complémentaire et différente. Voici quelques exemples : Transmission des valeurs, Education, Permission, Encouragements, Opposition, Adaptation, Ecoute de ses besoins, Expérimentation.

Dans nos relations avec les autres, le plus dérangeant est bien le fait de ne pas pouvoir se diriger soi-même. Cela est frustrant d’agir en fonction de ressentis ou d’interprétations plutôt qu’en fonction des faits bruts.

Mais voici un exemple :

Vous savez qu’un collaborateur est fiable (ou ne l’est pas) et qu’il est performant (ou ne l’est pas). Vous le savez en fonction d’indicateurs factuels de mesure que vous avez mis en place. Enfin, vous savez qu’il faut lui parler de ces choses mais vous n’osez pas. C’est le cas car vous pensez que « cela ne se fait pas » ou que vous pensez qu’il va « mal le prendre ». Toutefois, lorsque vous êtes dans cette position, vous êtes dépendant ! A ce moment précis, vos valeurs, vos ressentis, vous empêche de franchir le pas.

C’est donc le moment de déployer progressivement une nouvelle posture qui sera « Adulte ». Afin de vous y aider, vous pouvez également développer votre « maîtrise de soi », reconnaître et assumer vos émotions, définir vos valeurs, priorités et éthique. Mais cette nouvelle posture vous donnera l’accès au statut de « leader ». Un leader qui pourra déclencher chez les autres des talents.

Si vous êtes coach, formateur et que vous avez dans vos clients une entreprise avec des difficultés managériales, n’hésitez pas à leur proposer de faire un questionnaire. Vous pourrez ainsi mieux évaluer leurs obstacles. Nous vous proposons cet outil d’analyse transactionnelle gratuitement. Vous aurez accès à un modèle complet de questionnaire sur l’analyse transactionnelle, que vous pourrez modifier comme vous le souhaitez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *