19 mai 2020

Qwesta et le Groupe de cliniques Vivalto s’associent dans la e-santé

Le troisième groupe de santé français et la start-up strasbourgeoise Qwesta viennent de nouer un partenariat dans le dépistage numérique de l’exposition au risque Covid-19. Les deux entreprises envisagent d’approfondir leur collaboration à plus grande échelle.

Il est médecin de formation, maîtrise la grammaire et les enjeux du monde de l’entreprise avec la même aisance, et il gère aujourd’hui l’ensemble des aspects médicaux d’une organisation comptant quarante cliniques et générant un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros par an. Un rôle hautement stratégique, qui plus est en période de pandémie, lorsque les services sont sollicités au maximum. Ce médecin, c’est le Docteur Emmanuel Briquet directeur de la stratégie et du développement médical du Groupe Vivalto Santé.

C’est sous son égide que, pendant un sprint de quatorze jours, les équipes de Qwesta et de Vivalto se sont mobilisées afin de construire un outil d’analyse préliminaire de l’état de patients et des personnels et évaluer leur potentielle exposition au Covid-19. Quatorze jours pour un outil de santé répondant aux préconisations du gouvernement, c’est un record.


Assurer la sécurité de tous face à la pandémie

Avec ses quarante cliniques concentrées en Bretagne, en région parisienne, en Normandie et en Rhône-Alpes, le Groupe Vivalto s’est vite retrouvé en première ligne dans la gestion du risque épidémique. Rapidement, des outils dématérialisés ont été mis en place afin de faciliter l’admission des patients et l’accès aux soins pour tous : dématérialisation du dossier d’admission des patients (par l’intermédiaire de l’application Vous) et recours massif à la téléconsultation font désormais partie des usages, mais l’équipe médicale anticipait d’ores et déjà le déconfinement annoncé pour le 11 mai 2020.

En dépit des mesures de sécurité imposées par le Groupe Vivalto à l’ensemble de son personnel, le taux de contagion élevé du Covid-19 ne tolère aucune prise de risque, et c’est la raison pour laquelle le groupe de santé s’interroge : comment limiter autant que possible qu’une personne atteinte par le Covid-19 ne se rende dans une clinique, risquant ainsi d’activer une nouvelle chaîne de transmission de l’épidémie ? Le Docteur Briquet et ses équipes imaginent alors un formulaire d’auto-évaluation préliminaire du risque d’exposition au Covid et d’identifier des informations indiquant une potentielle contamination de la personne, et ce avant qu’elle ne pénètre dans l’hôpital.


Délivrer une analyse à partir d’un modèle de questionnaire

L’idée de base était de faire remplir un formulaire papier, mais elle se heurte à la réalité des faits : un tel dispositif s’avérerait ingérable, car l’interprétation des résultats semble trop complexe. C’est donc vers une solution digitale que s’oriente l’équipe du Groupe Vivalto. Rapidement, le groupe de santé s’intéresse à Qwesta, start up strasbourgeoise spécialisée dans la construction de questionnaires en ligne intelligents et automatisés. « La grosse valeur ajoutée de Qwesta , c’est qu’à partir des informations du répondant, on peut évaluer des données et tirer des conclusions. Et à partir de ces conclusions, nous pouvons orienter le patient vers des actions concrètes, » souligne Emmanuel Briquet. L’outil de diagnostic prend la forme d’un simple questionnaire en ligne gratuit, et l’ensemble des questions sont bâties de façon à évaluer le patient. Cette évaluation se fait en s’appuyant sur les informations et les recommandations fournies par le ministère de la santé, qui publie un algorithme d’évaluation en usage libre sur la plate-forme e-santé.

En l’occurrence, à partir des réponses fournies par le patient dans le questionnaire en ligne, Qwesta et le Groupe Vivalto ont adopté l’algorithme du Ministère de la Santé à la sécurisation des entrées dans les établissements du Groupe. Le patient saura instantanément s’il peut venir sans risque, s’il doit recontacter son médecin ou solliciter un avis auprès d’un service d’urgences. Ces conseils sont adaptés en restant conformes aux recommandations faites par le Ministère en fonction des résultats. Il convient de préciser que ce questionnaire est entièrement anonyme et que les données du patient ne sont exploitées que dans le cadre strict du dépistage du COVID-19.

Qwesta et Vivalto, un partenariat inédit

Au moment de dresser le bilan, le Docteur Briquet se montre enthousiaste devant les résultats de ce partenariat né dans des circonstances pour le moins difficiles. « Nous avons réalisé plusieurs modifications techniques importantes afin d’être en adéquation avec les contraintes du monde de la santé » signale Sébastien Muff, dirigeant de Qwesta. « Nous avons eu la chance d’avoir un interlocuteur qui s’est concentré sur le projet à temps plein, ce qui nous a permis de bâtir un projet opérationnel dans un délai très court. »

Ce premier co-développement réussi peut-il en appeler d’autres ? Avant de se projeter dans l’après, les deux entreprises souhaitent concentrer leur énergie sur le déploiement opérationnel de l’outil d’évaluation dans l’ensemble des cliniques du Groupe. Cela étant, Qwesta et Vivalto partagent une volonté commune de réussir et travaillent avec des partenaires communs, au premier rang desquels figure BPI France. L’histoire pourrait bien se prolonger…

A propos de Qwesta

Qwesta est le leader de la création de formulaires, questionnaires en ligne et diagnostics avec génération automatique d’un rapport personnalisé. Avec plus de 10 000 utilisateurs, l’entreprise apporte son savoir-faire en création de diagnostics à tous les coachs, aux formateurs et à toutes les entreprises souhaitant traiter rapidement des analyses sur leurs clients. Avec Qwesta, l’analyse de données est accessible simplement et rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *